KÉTAINERIE DU JOUR : 20 JUIN 2019

La machine à suicide

Fruit de l’imagination morbide de Philip « Dr Death » Nitschke, cette capsule à suicide entièrement imprimée en 3D fonctionne comme une mini-chambre à gaz. Une fois le processus enclenché, l’habitacle se remplit d’azote. Une minute et le passager commence à éprouver les premiers signes de désorientation, comme après une série de shots bien corsés. Deux-trois minutes et il tombe dans les vapes. Cinq minutes et il est définitivement parti. C’est tout de suite plus enviable que les cabines à suicide de Futurama…

Source : Daily Geek News